___Le Rituel Émulation ________________________

Le Rituel Émulation tire son nom de l'Emulation Lodge of Improvement dont le Comité est le gardien de ce rituel. La Loge of Improvement se réunit au Freemasons' Hall, Great Queen Street à Londres, chaque vendredi, d'octobre à juin. Elle fait la démonstration des  cérémonies et présente les exposés selon le Rituel Émulation. 

La Lodge Emulation of Improvement pour Maîtres Maçons, tel est son nom complet, s’est réunie la première fois le 2 octobre 1823. Elle a été créée spécifiquement pour les Maîtres Maçons, afin d'instruire ceux qui souhaitaient se préparer à devenir Officier ou VM de la Loge. Les fondateurs sont principalement issus des Loges d'instruction Burlington et Perseverance, la première créée en 1810, la seconde en 1817, toutes deux avaient jusque là enseigné le nouveau rituel approuvé par la Grande Loge en juin 1816, mais s'étaient surtout concentrées sur le travail au premier degré et l'instruction des candidats.   

Pendant les premières années, l'instruction s'est entièrement donnée selon le système de la Grand Steward’s Lodge par l'intermédiaire d'exposés maçonniques qui décrivent les cérémonies en détail. A partir de 1830, selon la pratique générale qui s’était développée, les cérémonies ont également fait l'objet de répétitions. La Lodge of Improvement se réunit de manière ininterrompue depuis sa formation et a toujours eu la réputation de résister aux changements non autorisés et non intentionnels des cérémonies.

Ce rituel n'a pas été créé en 1816 comme certains le prétendent mais représente le résultat de la synthèse entre deux rituels depuis longtemps pratiqués, celui des Anciens et des Modernes. Dans les Articles de l'Union entre la Grande Loge des Anciens et celle des Modernes, ratifiés, confirmés et scellés le 1er décembre 1813, il était stipulé que la façon de travailler serait désormais d'une unité parfaite. Afin d'appliquer cette décision, il a été décidé de fonder la Lodge of Reconciliation composée d'un nombre égal de membres de chacune de ces deux anciennes Grandes Loges. Après maints efforts, ils arrivèrent à un résultat unanime et satisfaisant. Le 20 mai 1816 les cérémonies ont été présentées à une Tenue extraordinaire de Grande Loge présidée par le Grand Maître, le Duc de Sussex. Elles ont été finalement approuvées et confirmées lors de la prochaine Tenue du 5 juin 1816. 

La Lodge of Reconciliation ayant parfaitement rempli son rôle, elle cessa d'exister en 1816 et la propagation du Reconciliation Ritual revint aux Loges d'instruction créées à cet effet. Comme nous l'avons écrit plus haut, la Lodge Emulation of Improvement naîtra de deux de ces Loges. 

Les rituels anglo-saxons dont fait partie le Rituel Émulation sont les plus répandus et pratiqués au monde. Les différences entre eux étant souvent minimes et dues en particulier aux interprétations des différentes Loges d'instruction. Rien qu'en Angleterre on en dénombre plus d'une trentaine: Emulation, Universal, Taylor, West End, Stability, Logic, etc.

Une des caractéristiques du Rituel Émulation c'est d'être pratiqué par cœur par les Officiers. Le rituel de mémoire se justifie ainsi: plus un Franc-Maçon assimile son rituel, plus il le découvre, et plus il le découvre, plus il s'initie.

Bien qu'à notre époque les rituels soient imprimés, le Franc-Maçon travaillant au Rituel Émulation tient à cette oralité car la mémorisation lui permet de continuer à travailler en dehors de la Loge, de comprendre et d'analyser les textes, de chercher le sens profond de chaque mot. Les questions profanes sont réglées hors cérémonies afin que les participants se consacrent entièrement au rituel. L'oralité donne une autre dimension à la cérémonie qui se déroule sous forme de dialogues entre les différents acteurs. Pour préserver l'harmonie, les discussions, le tutoiement et la lecture du rituel sont interdits durant les cérémonies.   

_________________